Squadrunner : quand le running devient un sport collectif

BoogieOubliez que le running est un sport individuel. Une jeune start-up française le transforme en sport collectif, par le biais d’une application pour smartphone hautement addictive qui a déjà séduit plus de 100.000 runners, qui se sont mis à courir pour une équipe. C’est mon coup de coeur du mois. Rencontre avec Boogie, la mascotte de Squadrunner…

– Boogie, peux-tu expliquer en quelques mots le fonctionnement de Squadrunner à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?
Lorsque l’on s’inscrit sur SquadRunner, on peut créer un Squad (une équipe) ou rejoindre un Squad existant. Tous les Squads sont répartis dans différentes ligues et divisions.
A partir de ce moment, chaque course que l’on fait rapporte des points à notre équipe. A la fin de chaque saison (qui dure deux semaines), les équipes ayant remporté le plus de points dans la saison montent en ligue supérieure et celles qui ont remporté le moins de points descendent en ligue inférieure, à la façon du football. Plus on monte de ligues, plus on affronte des équipes fortes, il faut donc courir plus pour garder sa place 🙂
Enfin, comme il s’agit d’un jeu, des sorts viennent pimenter la compétition : on peut par exemple enflammer un coéquipier afin qu’il remporte plus de points à l’équipe lors de sa prochaine course.

Ecran Squadrunner– Alors que le running est un sport individuel, tu as réussi le tour de force d’en faire un sport collectif, avec le concept de “Squad”. Comment t’est venue cette idée ?
Les créateurs de l’appli ont eu l’idée en lisant des études scientifiques : d’après un grand nombre d’études, les deux leviers de motivation de l’Homme sont notre appétit pour le jeu et notre besoin de partager des expériences avec nos proches. Ils ont donc eu l’idée de créer une application réunissant le jeu et le social, en transformant la course à pied en un jeu d’équipe, avec la possibilité de partager nos courses et de s’encourager.

– Qui se cache derrière toi et derrière Squadrunner ?
SquadRunner c’est à l’origine trois amis d’école d’ingénieurs qui après 10 ans dans leurs carrières respectives se sont retrouvés pour lancer une application dont l’objectif est de motiver les personnes à courir en équipe. Un an et demi après le lancement de l’application, nous sommes maintenant une petite équipe d’une dizaine de personnes, passionnées de sport et de technologie ! Nous avons la volonté de développer toute notre application en interne.

– Squadrunner : un concept français ? international ?
C’est un concept 100% français ! Tout a été créé en France mais l’application rayonne à l’international, en effet SquadRunner est utilisée dans 91 pays.

Squadrunner– Combien de runners/squads constituent aujourd’hui ta communauté ?
Nous avons passé la barre des 100 000 téléchargements dans le monde ! C’est autant de runners, répartis dans plus de 6000 Squads !

– Que gagne-t-on, à part la gloire d’être en tête de Ligue ?
Justement, on ne gagne rien ! L’idée est de se motiver et de gagner le plus de points pour son équipe, mais seule la gloire de voir son nom tout en haut du classement est à gagner !

– A quelles nouveautés peut-on s’attendre pour 2017 ?
Une nouvelle version de l’application verra le jour prochainement avec la possibilité de défier des adversaires pour remporter plus de points ! Nous voulons également pouvoir prendre en compte les courses réalisées sur tapis par exemple.

– Envisages-tu des partenariats avec des annonceurs ou sponsors pour faire gagner des lots ou des bons de réductions (sur le principe de Running Heroes) aux meilleurs Squads de chaque ligue ?
Nous avons quelques partenaires, qui sponsorisent des missions. Des lots et bons de réductions sont à remporter aux cours de celles-ci. Notre idée n’est pas de récompenser les premiers de chaque ligue mais de rendre les récompenses accessibles à tous ! L’idée première de SquadRunner est de se motiver à courir par le jeu et l’esprit d’équipe !

– De nombreux squadies font état de bugs ou de difficultés de synchronisation de leurs runs sur les réseaux sociaux, au point que certains se démotivent. Peut-on espérer une résolution prochaine de ces difficultés ?
Nous sommes une petite équipe et l’application est encore récente au regard du marché mais nous travaillons sans cesse pour améliorer l’app et corriger les bugs. Concernant les synchronisations, nous sommes complètement dépendants des autres applications de running et de leurs évolutions, ce qui parfois pose certains soucis. Mais on s’adapte ! Et surtout, Boogie est super réactif pour aider tout le monde 🙂

5 étoilesUn concept novateur qui révolutionne le côté égocentrique du running en favorisant l’esprit d’équipe et le côté ludique : il n’en fallait pas plus pour me séduire. Je vous encourage donc à tester cette application, pionnière dans son domaine, qui ajoutera du fun à vos sorties longues et autres séances de fractionné. Un bémol toutefois : on peut regretter quelques bugs et problèmes de synchronisation récurrents, mais le concept est porteur, et nul doute que les créateurs de cette appli travailleront d’arrache-pied à leur résolution.

 

Qu'en pensez-vous ?