Spotify Running

SpotifyEn reprenant la course à pied il y a un an, j’ai embarqué mon Iphone dans l’aventure. Au début, il me permettait d’utiliser l’application Runtastic pour mémoriser mes trajets, appli abandonnée depuis au profit de Garmin Connect et Strava. Et puisque l’Iphone contenait tous mes CD, je me suis surpris à emporter mes écouteurs, et à faire mes footings en musique.

Mais ce n’était pas très satisfaisant : selon le rythme des morceaux, ça ne collait pas à ma foulée, voire perturbait carrément ma sortie, et les écouteurs finissaient par pendouiller lamentablement du col du T-shirt.

J’ai alors découvert l’appli Spotify, service de streaming musical, qui proposait des playlists thématiques : “Soirée au coin du feu“, “Réveil en douceur“… et notamment une série de playlists consacrées au sport. Parmi celles-ci, certaines proposaient des mix musicaux dédiées au running, dont le tempo était adapté à la foulée de l’auditeur : “Running to rock 170-190 bpm“, “Running High Tempo 170-180 bpm“. Top ! Le service était immédiatement adopté !

Quel plaisir de pouvoir rythmer sa foulée au son de musiques motivantes et entraînantes ! Un petit coup de mou ? Peu importe ! Le morceau suivant se charge de vous relancer et de redynamiser la cadence ! On peut choisir son style musical, funk, latin beat, avec une ambiance plutôt matin, ou plutôt soir, plutôt été, ou plutôt hiver : un service vraiment aux petits oignons !

Spotify 1Depuis peu, poussé par son succès sans doute, ce service s’est encore amélioré, et l’appli a développé Spotify Running, et là, je dis un grand bravo ! Désormais, Spotify analyse carrément la foulée du coureur (soit grâce au GPS du portable ? soit grâce à son gyroscope ? soit grâce à une combinaison de ces deux fonctions ?) et se cale automatiquement à la cadence du runner, sans qu’il n’ait rien d’autre à faire que “commencer à courir” ! De plus, l’ergonomie de l’application est très intuitive, très facile d’utilisation : que demande le peuple !

Je peux vous témoigner que j’ai beaucoup gagné en régularité depuis que j’utilise, quasiment à chaque sortie, cette nouvelle fonction. Dès lors que l’on a le sens du rythme, les foulées s’enchaînent tout naturellement, ponctuées par des morceaux spécialement choisis pour leur tempo adapté à celles-ci. La contrepartie ? Une petite page de pub qui vient s’immiscer toutes les 15mn environ, et que l’on peut carrément zapper en souscrivant un abonnement mensuel de l’ordre d’une dizaine d’euros.

Cadence spotifyJe vous livre ci-contre une copie d’écran de mon smartphone, prise sur Strava, correspondant aux statistiques de mes foulées sur une sortie de 40mn : la ligne jaune correspond à la cadence de 160bpm que j’ai pu suivre sans discontinuer durant la totalité de la séance, malgré un léger dénivelé. On ne peut pas faire plus régulier, et cela n’a été possible que parce que j’ai couru avec Spotify Running. J’aurais désormais beaucoup de mal à m’en passer, même en compétition je pense ! Je vous confirmerai ça après le semi de Nice, que je compte faire avec Spotify Running sur les oreilles, pour garder mon rythme de croisière de bout en bout, voire tenter un negativ split.

Le seul petit inconvénient toutefois : Spotify Running est surtout adapté pour un footing, ou une sortie longue, pas vraiment pour une séance de fractionné où par définition, votre rythme va varier selon les cycles que vous travaillerez. De la même manière, pour une sortie avec les copains du club, je laisse Spotify à la maison : c’est beaucoup plus sympa de discuter avec les potes !

Voilà donc une astuce pour gagner en régularité, tout en y associant le plaisir d’écouter les morceaux de musique que vous préférez. Tactique “gagnant – gagnant !

 

 

6 pensées sur “Spotify Running

  • 3 mars 2016 à 09:16
    Permalink

    Me semble-t-il que maintenant il est interdit de courir en musique lors des compétitions car cela est considéré comme du “dopage”.

    Sportivement

    Répondre
  • Ping : Musique et FFA : le divorce

  • 31 mars 2016 à 22:14
    Permalink

    Bonjour Gilles. Il semble effectivement que la FFA ait intégré cette interdiction dans la réglementation depuis deux ans, d’après ce que je viens de découvrir sur plusieurs blogs. Toutefois, je ne prétends à aucun podium et ne cours que pour mon plaisir : je trouve donc cette mesure stupide. En outre, les officiels n’ont aucun pouvoir pour vérifier si ce qui est diffusé dans les écouteurs est de la musique rythmée, susceptible de favoriser une cadence, ou des bruits de vagues ou de petits oiseaux ! Merci pour ce commentaire en tout cas.

    Répondre
    • 6 juin 2016 à 11:24
      Permalink

      Oui c’est débile comme mesure surtout pour la majorité qui ne vise rien d’autre que la satisfaction d’avoir couru perso je cours toujours avec la musique car le jour où je fais un podium je pense qu’il y a l’apocalypse

      Répondre
  • Ping : 10 conseils pour réussir son premier 10km

  • Ping : Semi-Marathon d'Annecy 2017

Qu'en pensez-vous ?