Course des Vendanges 2016 : Un bon cru ?

Course des Vendanges“Avec l’automne, les jours raccourcissent. A Puyricard, les chronos aussi”. Voilà le résumé de cette Course des Vendanges 2016, disputée à domicile en préparation du Semi-Marathon du Lubéron. Initialement dépourvue d’objectif chronométrique, elle me réserve l’agréable surprise de réaliser mon meilleur temps sur 10km depuis le début de l’année. Récit.

Je connais bien le plateau de Puyricard, pour y faire régulièrement mes footings lorsque je descends voir ma famille le week-end. Entre vignobles et pinèdes, la vue sur la montagne Ste Victoire est toujours magnifique. Au cours de mes sorties, j’avais repéré à plusieurs reprises un marquage au sol qui ressemblait curieusement à un balisage kilométrique. Quelques jours plus tard, en découvrant le parcours de la Course des Vendanges 2016, confirmation m’était donnée que j’allais être un heureux veinard : la quasi totalité de l’itinéraire de la course empruntait mon parcours de running habituel.

En retirant mon dossard au gymnase du village, je retrouvais une organisation similaire à celle de la Nocturne d’Aix-Puyricard, disputée au mois de juin. Le peloton paraissait moins étoffé, mais je retrouvais avec plaisir Carole, du Club, descendue pour l’occasion. Quelques mots échangés avec des visages connus, dont Stéphane CAZERES avec qui j’allais partager quelques kilomètres, et arrivait l’heure du départ. Comme toujours sur 10 km, un départ rapide emportait le peloton vers les abords du village, et nous nous retrouvions rapidement au milieu des champs. Dès le premier kilomètre se présentait la première (et seule vraie) difficulté du parcours : la montée vers le canal. Une petite côte de 500m bien placée pour calmer les ardeurs de chacun, que je négociais toutefois avec prudence. Arrivé au canal, le peloton restait dense, mais je parvenais à grapiller quelques places. Cette portion de parcours en sous-bois était fort agréable, sur terrain souple, et arrivé au bout de la piste de terre, le parcours du 5km s’écartait sur la gauche tandis que nous empruntions la route de droite pour poursuivre le 10km.

L’ascension du chemin de Fauchonne se poursuivait sous les pinèdes, jusqu’à déboucher au milieu des vignes sur la longue ligne droite du chemin de St Simon. Un premier ravito nous accueillait juste avant de traverser la route départementale, et j’y engloutissais une dose d’Ultra Gel 300. A ma grande surprise, je négociais cette portion du parcours avec de meilleures sensations qu’à l’entraînement. Comme quoi, l’émulation de la compétition peut donner des ailes. Je déroulais avec facilité dans la descente vers Couteron, et me retrouvais rapidement face à la montagne Ste Victoire, sur le chemin “des carottes”, que je n’ai jamais connu que sous ce nom pour y avoir fait de nombreuses balades en famille.

Course des Vendanges 3Dans l’ascension du 7ème km, Stéphane me reprenait quelques mètres, et je m’accrochais. Je saurai à l’avenir que nous avons la même allure, mais qu’il finit mieux que moi ! Un 2ème ravito me redonnait un peu de fraîcheur en haut de la côte, avec pour objectif de raccrocher Stéphane, pour tenter un sprint avec lui à l’arrivée. Hélas avec 50m d’avance à hauteur de l’IAE, je n’arrivais pas à combler l’écart. Il parvenait à maintenir un rythme soutenu, là où je commençais à peiner. Néanmoins, il me restait suffisamment de jus pour tout donner dans les derniers mètres et terminais en 47’45”, mon meilleur temps de l’année.

rank8Une organisation sympathique et de qualité pour cette compétition, une jolie dotation dans le sac souvenir (une bouteille de vin et un dessous de bouteille), et un chrono qui me satisfait pleinement font de cette Course des Vendanges 2016 un excellent cru. Je recommande cet événement, organisé à des fins caritatives : il vous fera passer un excellent moment dans la campagne aixoise, sur un parcours superbe et varié.

 

Qu'en pensez-vous ?