Asics Gel Pulse 7, la déception

Asics Gel Pulse 7Difficile de rester objectif dans le compte-rendu d’un test de chaussures, quand le test en question a occasionné une blessure ! C’est pourtant l’exercice auquel je vais tenter de me livrer dans l’évaluation des Asics Gel Pulse 7.

J’ai eu le malheur d’oublier, lors d’un week-end loin de chez moi, d’embarquer dans mes affaires de sport ma paire de chaussures de running habituelle. Je vous laisse imaginer ma frustration quand, une fois enfilée ma tenue de runner, je me suis aperçu qu’il me manquait l’essentiel ! Hors de question de zapper ma séance, j’étais motivé et mon plan d’entraînement prévoyait deux sorties sur ces deux jours de fin de semaine. Il me fallait une paire de dépannage.

Un rapide détour dans le plus proche magasin de sport, et j’optais pour ce modèle de marque réputée, qui m’était proposé à un prix abordable (70€) pour une paire de chaussures qui deviendrait ma “roue de secours” pour les autres fois où j’oublierais mes chaussures titulaires. Ce week-end là, j’effectuais donc deux footings, d’une durée inférieure à 1 heure, avec une impression globalement positive pour ces Gel Pulse 7. Hélas, le week-end dernier, je reprenais ces chaussures pour une sortie longue de 1h45, et terminais péniblement ma séance avec une ampoule derrière chaque talon ! Grosse déception donc, mais analysons plus en détail les impressions que m’ont laissées ces Asics. Voyons déjà ce qu’internet nous révèle sur leurs caractéristiques techniques (source I-run) :

Technologies

SpEVA
E.V.A. classique injecté d’une molécule à base de caoutchouc. La semelle intermédiaire en SpEVA est plus confortable, plus résistante et plus dynamique. Sa structure moléculaire novatrice lui permet de reprendre sa forme initiale plus rapidement entre deux foulées. Elle accroît la longévité et donc le confort.
Trusstic
Arche de maintien mono-densité positionnée en médian pied, elle respecte le déroulé naturel du pied tout en le contrôlant. Elle assure la stabilité en phase d’appui et guide le pied en phase d’impulsion, complétant l’action de l’I.G.S.
AHAR+
Nouvelle densité en AHAR. Améliore l’amorti et la résistance.
Guidance Line
Caractérisé par une encoche visible dans la semelle intermédiaire et dans la semelle de contact avec le sol. Cette encoche suit le centre de pression du pied depuis le talon jusqu’aux orteils. Ceci permet d’obtenir une chaussure de course plus ajustable, créant à chaque foulée une transition plus douce entre la phase d’impact et celle d’impulsion. Ainsi, l’Automatic Guidance Line aide les coureurs à conserver un geste naturel et efficace, particulièrement sur les longues distances.
Gel talon et avant
Atténue les chocs à l’impact et lors de l’impulsion, apporte une liberté totale de mouvement pendant le cycle de la foulée. Le système gel Asics est probablement la plus célèbre des innovations Asics. Afin d’apporter la plus haute absorption possible du choc, les unités de Gel sont stratégiquement positionnées dans la semelle intermédiaire. Différents composants sont utilisés pour le système d’amorti Gel Asics. En fonction de sa destination, l’unité de Gel est encapsulée de polyuréthane. La forme des unités est aussi précisément liée à leur position et leur action.

Voilà pour la théorie. Mais quel rendu sur le terrain ?

Confort

Gel Pulse 7Difficile de juger le confort d’une paire de Asics quand on est un habitué des New Balance. Ces chaussures me laissent un souvenir de légèreté, mais pas forcément dans le bon sens du terme : je veux dire par là que le chaussant m’est apparu discret, avec une sensation de maintien du pied insuffisant. A contrario, certaines parties de ce modèle se sont révélées trop rigides, notamment le contrefort (l’arrière de la chaussure qui maintient le talon), dont les frottements m’ont provoqué, passée une heure de course, une ampoule à chaque talon. Soit je n’avais pas assez cassé les chaussures (malgré deux footings de 10 kms effectués avant la sortie d’1h45), soit il s’agit d’une inadaptation structurelle du modèle pour les courses moyenne et longue distance. J’opte, pour ma part, pour la seconde interprétation, puisque les irritations provoquées par les contreforts n’ont pas disparu après presque 30 kms de course, et persistaient en outre de façon bilatérale, affectant les 2 talons.

Amorti

Les souvenirs laissés par ce modèle confirment sa vocation à servir sur courtes distances exclusivement. On retrouve sur les Gel Pulse 7 un amorti d’entrée de gamme, à réserver aux entraînements sur terrain souple, ou aux séances de récupération. Cet amorti limité, combiné à un confort moyen, font que ce modèle ne me paraît pas convenir pour des coureurs lourds, ni pour des footings de plus d’une heure ou de plus de 10kms. Mais il est certain que je ne recommanderai pas ces chaussures pour un semi-marathon, ni même pour une compétition.

Dynamisme

Le dynamisme n’est pas le premier atout des Gel Pulse 7. Une impression de tassement se confirme rapidement au fur et à mesure des kilomètres ce qui, combiné à l’amorti moyen évoqué ci-dessus, se traduit au bout du compte par des douleurs vertébrales que l’on ne ressent pas chez des marques concurrentes.

Stabilité

C’est sans doute ce qui sauve cette évaluation, puisque ce modèle m’a donné satisfaction en termes de stabilité, avec un bon contrôle de la pronation, à toutes étapes du déroulé du pied.

En conclusion

rank5

Je m’attendais à bien mieux qu’une blessure, pour ces Asics Gel Pulse 7, et c’est donc un sentiment de déception qui persiste au souvenir de ce test. Modèle préconisé par la marque pour les moyennes distances, y compris en compétition, je ne le recommanderais pour ma part que pour les courtes distances, et à l’entraînement ou en récupération uniquement. Toutefois, on peut concéder qu’eu égard à son budget raisonnable, ce modèle puisse convenir à des coureurs débutants ou ne recherchant pas des performances optimales en termes de confort et d’amorti.

 

 

Qu'en pensez-vous ?