2016 : L’heure du bilan !

Bilan 2016Les fins d’années sont propices aux bilans, et je n’y dérogerai pas. Ce regard porté sur la saison sportive écoulée permet de faire le point du chemin parcouru, des progrès réalisés mais aussi des déceptions. Les uns comme les autres, positifs et négatifs, constituent une source de motivation supplémentaire pour les objectifs de la saison à venir. Ils sont des points de repère, une base de travail qui permet d’avancer plus haut, plus vite, plus fort.

2016 aura été ma première saison sportive complète sous les couleurs de l’ASPTT Digne-les-Bains. Convivialité, respect, motivation, amitié, chaleur humaine, rires, efforts partagés : très nombreux sont les mots qui me viennent à l’esprit pour exprimer le plaisir que j’ai eu à partager ces heures d’entraînement avec mes camarades de l’ASPTT. J’avais pour objectif, en début de saison, de revenir en club après des années de diète sportive, et je voudrais remercier ici tous les amis runners qui ont permis que ce retour se fasse progressivement, en premier lieu Didier SAMMITO, le président du club, mais aussi tous mes partenaires d’entrainement du lundi et du mercredi soir.

A l’heure d’écrire ces lignes, j’aurai parcouru en 2016 1700 kilomètres, au cours de 183 sorties de running. Il y a 20 ans, lorsque j’ai débuté la course à pied, je ne disposais pas de logiciel ou d’application de running. Je retraçais mes entrainements dans des carnets, que j’ai toujours, mais qui ne me permettaient pas de totaliser l’ensemble des efforts accomplis. C’est donc la première fois que je peux quantifier la somme des kilomètres qu’un coureur peut avaler en une année. Je ne soupçonnais pas qu’on puisse arriver à un tel cumul aussi rapidement. 1700km, c’est l’équivalent d’un aller-retour Paris-Perpignan par la route, ou la distance entre Sofia, en Bulgarie, et Bruxelles, en Belgique !

161 heures auront été nécessaires pour couvrir cette distance, au cours desquelles j’aurai dépensé 139.241 calories. J’aurai grimpé 21.702m de dénivelé positif cumulé, épinglé 11 dossards, dont deux sur semi-marathon et cinq sur des 10kms officiels.

Un claquage au mollet aura eu raison de ma détermination au mois de juillet, m’interdisant de participer au semi-marathon Nevache-Briançon en août, mais rendez-vous est déjà pris pour la revanche en 2017 !

Fort de ce bilan, les grandes lignes de mes objectifs pour 2017 sont déjà dessinées. Le point d’orgue en sera incontestablement mon retour sur la distance du marathon, le 5 novembre prochain, avec le Marathon Nice-Cannes où je retrouverai certains de mes camarades d’entraînement de l’ASPTT.

Un dernier mot pour vous remercier, amis lecteurs, de votre fidélité à ce blog. Vous êtes toujours plus nombreux à me suivre ici chaque mois, ou sur Twitter, Facebook, ou Instagram. Rendez-vous en 2017 pour partager de nouvelles aventures !

 

Qu'en pensez-vous ?